Code de vie

Règlements

  1. L’enfant respecte toutes les personnes présentes au camp (enfants, animateurs, direction) en utilisant des paroles et des gestes respectueux en tout temps. Les sacres, le langage vulgaire, l’insolence, les injures, les moqueries blessantes et toute parole irrespectueuse sont prohibés. Les jambettes, coups, attouchements inap- propriés, gestes violents et tout geste de nature irrespectueuse sont interdit. Dans les cas de violence verbale (cris, menaces, injures, moqueries, etc.) et physique (bousculades, batailles, gestes obscènes, etc.), les chefs animateurs communiqueront automatiquement avec les parents. Toute forme de violence est interdite et ne sera pas tolérée.
  2. L’enfant est respectueux de sa personne. Il s’habille de façon à pouvoir profiter pleinement de sa journée d’activité. Il se présente au camp dans une tenue propre, simple, convenable, sans signe de violence. Les excès seront signalés aux enfants concernés. Le port des shorts trop courts, gilets, camisoles, chandails trop courts et maillots de danse sont interdits.
  3. L’enfant respecte le matériel qui est mis à sa disposition par le camp de jour.
  4. L’enfant ne doit jamais apporter au camp de jour un aliment contenant des traces d’arachides et/ou de noix. Il ne doit aussi jamais partager de nourriture.
  5. L’enfant doit respecter les consignes des animateurs en tout temps.
  6. L’enfant ne doit pas apporter d’objets prohibés au camp. La liste complète des objets prohibés est incluse dans le guide du parent.
  7. L’enfant s’abstient de lancer tout objet (roche, sable, etc.).
  8. L’enfant  adopteuncomportementsécuritaire; tout comportement dangereux pour les autres ou pour lui-même sera sanctionné.
  9. Toute tentative de fugue ou de fuite du groupe sera sanctionné.

Manquement aux règlements

Si l’enfant ne respecte pas les règlements, les procédures suivantes s’appliqueront :

 

  1. Un premier avertissement est donné par l’animateur témoin du manquement.
  2. Lors du deuxième avertissement, le chef animateur entre en contact avec les parents. Un avertissement écrit est transmis au parent.
  3. Lors de récidive, l’enfant peut se voir imposer une suspension externe aux activités.
  4. Si, à la suite de la suspension externe, l’enfant ne respecte toujours pas le code de vie, il sera renvoyé définitivement et aucun remboursement ne sera possible.

 

Dans le cas de violence physique, de fugue ou de fuite les parents seront automatiquement contactés et devront venir chercher leur enfant sur le champ. Après 2 incidents, l’enfant sera renvoyé définitivement et aucun remboursement ne sera possible.

 

Il y a généralement une progression dans l’application des conséquences à un manquement au code de vie, mais ceci n’est toutefois pas automatique. Les conséquences peuvent être appliquées selon la gravité du manquement et pas nécessairement dans l’ordre. Ainsi, les étapes 1, 2 ou 3 peuvent être omises.